Réconciliation nationale : Quand le peuple Wê demeure ouvert

Lire aussi

Wêhons Leaders : Le défi à relever

Initiative révélée au travers d'un rêve, mise en exécution et portée par Mr Kole Yekoula Laurent...

Meurtri, le PEUPLE WE a été la communauté la plus marquée et défigurée de toutes les communautés ivoiriennes, soit pour un choix politique ou pour diverses autres raisons.

Le Peuple We dans sa dignité légendaire gardera toujours son ouverture aux autres peuples, attitude traditionnelle qui fait dire à tous que le Wê est le Peuple le plus hospitalier de notre pays. Peuple paisible, Ie Wê a toujours cultivé le vivre ensemble sans réserve ni préjugés.

Certainement sa trop grande hospitalité lui a valu ce qui lui est advenu ? Est-ce pour autant que ce Peuple va changer sa façon d’être, de vivre ? Non , car ce sont dans ces qualités que résident ses valeurs intrinsèques codes référentielles de son identité culturelle.

Quant à la réconciliation, elle paraît une chose essentielle pour le Wê, parce que naturellement le Peuple Wê pardonne facilement mais n’oublie pas. Pour que cela soit, Il faudrait que tous les acteurs entrent en scène dans un esprit prompt à demander pardon et que celui-ci soit accepté de sorte qu’on puisse repartir sur de nouvelles bases sans se regarder en chien de faïence.

Ainsi la paix retrouvée, tout pourrait redevenir à la normale avec de nouvelles résolutions qui réconforteraient les uns et les autres . Allons à la réconciliation et à la paix. Dieu bénisse le Peuple Wê.

Antoine SEHI Guybovo Président WEHONS LEADERS France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Wêhons Leaders : Le défi à relever

Initiative révélée au travers d'un rêve, mise en exécution et portée par Mr Kole Yekoula Laurent son Président Mondial qui a...

Réconciliation nationale : Quand le peuple Wê demeure ouvert

Meurtri, le PEUPLE WE a été la communauté la plus marquée et défigurée de toutes les communautés ivoiriennes, soit pour un...

Plus d'articles comme celui-ci